RAOUL GAGLIOLO

20110522_1522[1]


Raoul GAGLIOLO présente ses instruments sur un chariot qu’il pousse…

Les instruments sont « bizarres », originaux et agencés de manière à rendre le tout esthétique…

Didgéricourge, gourde de Pan, guitare de Marlin, arc musical, des calebasses pour souffler dedans ou taper dessus, un arrosoirophone, des pots de fleurs et bien d’autres instruments de musique … mais tous ces instruments sont sortis directement du jardin !!!!

 

Un espace scénique d’une vingtaine de mètres carrés est nécessaire pour que ce spectacle  MUSIQUE POTAGERE soit bien vu et apprécié de tous.

 

Trois tambours d’eau en calebasses, deux arrosoirs dont l’un possède une anche de saxophone et une douzaine de pots de fleurs accordés en mode de Ré… (ce ne sont pas de vulgaires pots de fleurs, ils ont tous été choisis pour leur sonorité et leur note).

Dans le personnage d’un « farfadet du potager », Raoul GAGLIOLO va, dans un premier temps, jouer de tous les instruments en les présentant l’un après l’autre… ensuite, il invitera le public à se joindre à lui par groupes de trois à cinq personnes (petits et grands) pour illustrer les quatre saisons du potager à travers des polyphonies simples et ludiques…

Vous comprenez maintenant pourquoi le nom de MUSIQUE POTAGERE,  avec les précédentes explications, mais il va falloir voir ce spectacle car c’est une vrai réconciliation avec la nature, le potager, .

Il y a Oulra le farfadet, qui attend ses compères et les appelle :

 »Borgus ! Miscuuul ! Abiraaal ! »
Arriveront-ils à temps depuis le Grand Labyrinthe, pour que commence, à l’heure prévue, la cérémonie de la MUSIQUE POTAGERE ?

Sinon, nous avons le public….

Autres photos…